Manger local {initiatives autour de Montpellier}

8 Flares 8 Flares ×

Depuis quelques semaines, je te parle d’un des points de mon VG-ifeste : manger local. Tout ceci a commencé à Montpellier, lorsqu’après avoir pris mon envol du cocon familiale, j’ai dû/pu faire mes propres choix, et progressivement aboutir vers un régime végéta*ien le plus local possible. 

Cet article est une petite contribution au défi du mois des Echos-verts : découvrir les aliments locaux… Grâce à un projet d’épicerie collaborative, bio et locale, nous avons pu prendre conscience de ce que la Terre et les hommes la travaillent sont capable de nous offrir autour de Montpellier.

Tu te souviens du guide pratique du locavorisme? Je vais te montrer qu’il est tout a fait applicable autour de Montpellier, grâce à différentes initiatives, et/ou bonnes adresses pour court-cicuiter les supermarchés et te procurer de bons produits!

Cuisine Osée Peace : épicerie étudiante locale, auto-gérée, à Montpellier

Mes différentes prises de conscience, et questionnements associés, mais aussi engagements (en fait, tout ce qui a construit mon cheminement) sont en grande partie relié à deux associations engagées étudiantes (lors de ces 5 dernières années à Montpellier). 

Ces deux associations sont basées sur le campus de l’université des sciences, je te présente l’Ouvre-tête aussi dit les décapsuleurs du ciboulot et l’AMAP Papill’ons.

Deux associations engagées et étudiantes à Montpellier : AMAP Papill'ons, et l'Ouvre-tête

L’Ouvre-tête organise la semaine de l’environnement, avec pleins d’animations, et porte des projets autour de l’éducation à l’environnement… Découle de cette association, celle où j’ai reçu mon enseignement de vie associative, l’AMAP Papill’ons! Le but de l’association est de promouvoir une alimentation saine aux étudiants et cela est possible principalement grâce à la gestion de la distribution de paniers de légumes hebdomadaires. Les légumes proviennent en grande partie des Jardins de Bentenac à Maugio, ces jardins sont associés à un SEAT, un lieux où les jeunes en difficulté apprivoisent le monde professionnel. En plus de soutenir un producteur local, cette AMAP a un coté social!

Une épicerie collaborative, bio, locale, auto-gérée par des étudiants : 

Epicerie bio locale collaborative étudiante : Cuisine Osée PeaceC’est donc au contact des différentes personnes qui s’impliquent dans ces associations que mon cheminement vers le locavorisme s’est construit. Notamment grâce à un projet porté par les deux associations, ce projet est dans le prolongement de l’AMAP souhaitant proposé d’autres produits locaux. Ainsi, nous avons voulu créer une épicerie auto-gérée proposant des produits secs locaux. La C.O.P est née, qui fait penser à Coopérative mais qui en fait est la Cuisine Osée Peace prononcée « cuisine aux épices ». Celle-ci a été pensée quelques années auparavant et a vu le jour quelques fois l’an dernier. Pour en savoir plus, clic ici.

Mais que mettre sur nos étagères?

critères pour choisir un produit local, bio de notre épicerie auto-gérée et étudiante COP C’est ainsi que nous avons sélectionné de la : Farine Demeter de Christophe Brodu (Villeveyrac, 34); Lentilles vertes et Pois chiches d’Yves Moulin (Sommières, 34); Petit épeautre de Renaud Suquet (Creissan, Villespassans, Quarante, Cruzy, 34); Tisanes du GIE Plante Infuse, Mélanges d’herbes sauvages du GIE Plante Infuse, Baume du tigre du GIE Plante Infuse, Huile Essentielle de lavande du GIE, Plantes Infusion (Sainte Croix Vallée Française, 48); Confitures de Nathalie (Teyran, 34); Spiruline de Mireille Chatenet (St André de Sangonis, 34); Coupes menstruelles (Fleur Cup : Fabriquées en France).

Cuisine Osée Peace : épicerie collaborative bio locale et locale!

Comme lors de mon introduction, ces produits sont bruts, issus de production à petite échelle et ayant un mode de culture durable et respectueuse de l’environnement, vendus en vrac.

Avec la liste d’aliments ci dessus, on est déjà pas mal pour avoir une alimentation végétale, bio et locale, tu ne trouve pas?


 Et sinon, vu que l’accès à cette épicerie est assez restreint et dépend aussi de la motivation des bénévoles… voici une liste d’initiatives et bonnes adresses classées selon mon guide pratique du locavorisme appliqué à la ville de Montpellier.

La vente directe :

  •  Achat à la ferme : à Montferrier sur Lez (au nord de Montpellier) chez Lutin jardin de Yézid, en agriculture biologique http://lutinjardin.weebly.com/
  •  Marchés des producteurs :
    • aux Arceaux le matin mardi et samedi. On y trouve les super pains de Wilfrid!! Du raisin, des asperges, des kiwis de producteurs tout proche, mais aussi un stand le samedi de repas sans gluten, vegan. Sinon le samedi matin, il y a un couple de maraichers de certains âge, non certifiés bio mais lorsqu’on parle avec eux, ce qui n’est vraiment pas difficile, on se régale de leurs histoires, et leurs astuces de production ou de cuisson.
    • à Antigone le dimanche on trouve quelques producteurs
  •  Paniers de légumes :
    •  l’AMAP Papillons,
    • de Lutin jardin,
    • de l’AMAP des beaux arts ; la tribale
    • de l’AMAP des arceaux,
    • et pleins d’AMAP aux alentours : annuaire des AMAP
  • Groupement d’achats : 
    • avec notre AMAP Papill’ons (agrumes, confitures, galette des des rois)
    • avec l’AMAP des arceaux avec une distribution le vendredi soir
    • avec Sup Agro (je me souviens avoir bénéficié d’un groupement d’achat de farines et pâtes sèches!!!)
    • entre colocs, pas juste les habitants d’une maison, mais différentes colocs!
  • Site internet : saveurs directs on peut y faire des commandes des producteurs de l’Hérault. 
  • Fête de produits du terroir : la fête des reinettes et des oignons au Vigan dans les Cévennes, la fête des pois chiches près de Nimes.

Vente directe de produits locaux

Vente moins directe :

  •  Groupements d’achats :
  • Epicerie : 
    • BioCoop : Aile Papillon au Crès et dans le quartier Pompignan à Montpellier
    • La réserve au Arceaux, un magasin bio
    • Artisans du monde, au centre de Montpellier, pour les produits qui viennent de très loin mais issus du commerce équitable!
    • Locavorium à Saint Jean de Védas
    • cityzen-market 0 déchet, 100% inauguration ce 27 Avril situé à Montpellier Sud.
    • Il y a un projet d’épicerie comme la Louve de Paris, mais pour en savoir plus il faut aller à la librairie indépendante Scrupule, au dessus de la Pleine Lune à Figuerolles.

 

Restaurant :

Restaurant bio locale à Montpellier : la prairie mimosa va faire le marcher des producteurs en respectant les produits de saison comme indiqué sur la vitrineDeux restaurants bios et situés dans le quartier Saint Roch : La prairie Mimosa (assiette composée de pleins de choses de saison qui viennent du marché des producteurs) et Le bourgeon (burgers).

J’aime bien ces deux adresses, il y en a surement d’autres et des nouvelles! Certes, je connais d’autres adresses, bio voir végé mais je ne suis pas sûre que de choisir des produits locaux soient aussi leur éthique.

 


Je suis, maintenant, partie depuis 4 mois de Montpellier, il y a certainement de nouvelles initiatives, adresses qui existent, puis je n’ai surement pas eu vent de tout…

si tu en connais d’autres n’hésite pas à nous en faire part dans les commentaires!

Je vais essayer de faire un article similaire pour la ville d’Aix en Provence… ça te dit?

Rendez-vous sur Hellocoton !
8 Flares Facebook 0 Pin It Share 8 Email -- 8 Flares ×

10 thoughts on “Manger local {initiatives autour de Montpellier}

  1. Merci pour ce super projet !

    • Yes! Merci à Natasha d’avoir déclenché ma vieille idée de projet! T vers ou toi?

      • J’habite à Carcassonne mais je suis à montpellier toutes les semaines pour les études, et je vais m’installer à montpellier la rentrée prochaine.. Donc ca me fait plaisir d’être au courant de ces petites choses sympas qui se passent dans la ville :)

  2. Marie

    Vous avez oublié l’épicerie CITYZEN MARKET!!!!!! L’épicerie 100% vrac http://www.cityzen-market.com/

    • J’ai vu cette super initiative mais je ne suis pas sure que les produits soient locaux… En sais tu plus??

    • Marie j’avais bien indiqué cette épicerie je viens de regarder :) Sous locavorium, qui a l’air super bien!

  3. GENIAAAAAAAL MERCIIIIII

  4. Stéphanie

    C’est vrai que les jardins de Bentenac font de la revente? Si l’information est correcte l’AMAP Papill’ons ne peut pas être une amap…

  5. je pensais avoir répondu, peut être que je n’ai pas fini d’envoyer le commentaires. Bref, alors oui les jardins de Bentanac font de la revente pour pouvoir proposer un panier plus varié. Et grâce à al revente des paniers à l’université, nous assurons l’emploi de Baptiste, ce qui correspond au maintien d’une agriculture paysanne. Et ce n’est pas caché par Bentenac… et donc si vous êtes puristes que ça ne vous convient pas… même c’est pas grave, il y a d’autres AMAPS plus « vraies » à Montpellier… Désolé pour le délai de réponses, mais je ne sais pas si vous avez remarqué le blog tourne au ralenti j’ai pas accès à internet tous les jours…

    voilà, bonne suite de lecture de cette réponse si attendue!

Un petit mot?