Pesto de super-aliments à tartiner

18 Flares 18 Flares ×

 

Et si on donnait un coup de pouce à notre organisme?

Après cette période de festivités, et petits excés subits par le foie… je te propose un concentré de super-aliments : des graines de chanvres (protéines, oméga 3 et 6), du persil (vitamine C), de la spiruline (protéines et peut être B12) et graines germées (protéines, vitamines).

Le tout cru pour garder le maximum de ces précieux constituants.

DSC_0134

Pleins de bons nutriments en mode pesto ou tartinade, à toi de voir pour faire simplement le plein de vitalité!

DSC_0125

 

Les super-aliments sont à la mode, MAIS la plus part ne sont pas du tout locaux, je pense aux graines de chia, aux fèves de cacao crues (ou pas qui donnent de beaux carrés de chocolat), au maca, le baobab, les noix de l’autre bout du monde… Cette mouvance « healthy » bien que souvent associée à une alimentation végétarienne n’est pas très cohérente d’un point de vue impact écologique.

Je suppose que si tu as atterri sur ces pages, c’est que tu as pris conscience d’une part de l’impact écologique de la consommation des produits carnés.

bulleAlors, je te pose une question, peut être de manière brutale, mais, ne trouves tu pas un peu égoïste et/ou incohérent de ne pas te soucier de l’origine géographique de tes super-nutriments?

L’un de mes souhaits en 2016 est qu’il ait un peu de débat, sur ce blog, alors donne moi ton avis sur la question dans les commentaires! Merci par avance…


 

DSC_0128

Revenons à notre mixture verte : 

Je te propose d’apporter plein de super-méga-cool trucs bidule à ton organisme, mais sans que l’empreinte écologique de ton bien-être soit trop élevée.

  •  Les graines non-germées peuvent provenir d’exploitation française ou européenne et sont germées dans ta cuisine!
  •  Le persil pousse dans nos jardins, ou celui des producteurs près de chez toi,
  •  La spiruline est produite facilement dans des bassins d’eau, près de chez toi, en tous cas il y a beaucoup de producteurs dans le Sud de la France,
  •  Le chanvre est cultivé en France ou en Europe, transformé en purée crue par Keimling en Europe,

pesto-germé

Pour les proportions :

  • 1 volume de graines germées (qui poussent plus doucement en hiver… un peu de patience!),
  • 1/2 volume de persil,
  • 1/4 de purée de chanvre,
  • 1/6 de spiruline en batonnet

On mixe tout ça et si ça marche pas bien on peut rajouter un peu d’huile de bonne qualité, surtout si on souhaite faire un pesto. Les mini-cuves de Kenwood sont bien pratiques car elles se transforment en pots. 

Après avoir utilisé ton pesto tartinable, conserve le au frigo.

DSC_0137

 

Prêt(e) à mettre du vert et des super-nutriments dans ton assiette? C’est facile avec cette recette? et tu n’oublies pas la petite question dans l’article?

Rendez-vous sur Hellocoton !
18 Flares Facebook 0 Pin It Share 18 Email -- 18 Flares ×

8 thoughts on “Pesto de super-aliments à tartiner

  1. J’adore, c’est une super idée. :)

    • Je me doutais que Ca te parlerait :) tu pourrais en fourrer dans tes délicieux rouleaux de printemps 😉 et je pense que si tu n’as pas de chanvre le tahin devrait faire l’affaire :)

  2. Ah cette question du « bio mais pas local », je me la pose très souvent… Surtout avec les fromages vegan, souvent à base de noix de cajou, qui ont traversé la moitié de la planète pour finir dans notre assiette (tout comme de nombreuses autres graines et légumineuses, pourtant cultivables en France, comme les graines de tournesol originaires de chine ou les lentilles corail de Turquie). Alors même si c’est plus éthique, niveau empreinte écologique, je pense que c’est kif-kif entre les noix de cajou et le fromage de vache (enfin, au moins celui d’un petit producteur local). J’essaie donc de faire au mieux pour les agrumes, les amandes et les avocats par exemple, qu’on peut trouver d’origine Espagnole. Bon, ils ont sans doute transité dans des camions sur des kilomètres, ça reste pas top top, mais c’est moins pire que s’ils venaient de Californie!

    D’un autre côté, pour avoir visité un village qui produit du quinoa de façon ancestrale en Equateur et qui l’exporte en Europe, je sais qu’en achetant du quinoa qu’ils ont récolté au lieu de quinoa produit en Europe (il semblerait qu’on en cultive maintenant en Belgique), je participe à améliorer les conditions de vie de populations de pays en voie de développement (bien que tous les produits exotiques ne sont pas équitables, évidemment! Mais je pense qu’à partir du moment où on choisit du bio, l’exploitation humaine est moindre comparée aux filières traditionnelles, du mois j’ose l’espérer…) . Donc si du jour au lendemain on refuse ce genre de produits, quel sera l’impact sur l’économie de pays qui vivent de l’export? Et est-ce que ce n’est pas une fausse question, est-ce que ce n’est pas nous qui avons créé chez ces gens là un besoin de revenus par l’exploitation, est-ce que l’économie pourrait se structurer autrement? Sur ce point, je n’ai malheureusement pas assez de connaissances pour entrevoir un début de réponse…

    Bref c’est un problème complexe qui me travaille beaucoup!

    • Un problème complexe qui me travaille aussi ! Déjà grand merci je partage ton point de vue… Juste si j’ai pris conscience des animaux derrière les bouts de chaire, j’aimerais qu’on prenne un peu plus conscience de ces produits exotiques! Je fais un peu la même grimace quand je vois de la viande que quand je vois de l’ananas, des cocos, des graines de ci et de Ca! Je te conseille le film gratuit ceux qui sèment, c un petit tour des exploitations familiales! Et meme pour nos agriculteurs qui souffrent en France redynamiser les réseaux locaux semblerait être une bonne solution! L’après guerre et le refourgage des « tanks » en mode tracteur est une des raisons de la perte de logique dans le mode de production et consommation… Merci encore pour ton message!

  3. Article très intéressant. Déjà pour la recette, j’adore le pesto et je n’en ai pas mangé depuis un moment donc je vais essayer au plus vite. Je n’ai jamais essayé la spiruline, je la vois souvent dans les magasins bio et dans les recettes mais je n’en ai jamais acheté car le prix me rebute un peu …

    Pour ta question sur les produits locaux, c’est aussi un problème que je me pose. Je consomme environ 80% local (c’est à dire au marché avec les producteurs des alentours) car j’achète mes légumes et mes fruits là bas. J’avoue que c’est plus facile en été où il y a beaucoup plus de fruits qu’en ce moment – même si étant à Nice j’ai la chance d’avoir des kiwis, des mandarines, des oranges, des citrons locaux – et donc depuis l’automne, et surtout depuis que je mange + de cru, j’ai du mal à me passer des bananes et des avocats. Mais je viens d’apprendre qu’il y avait des avocats à Menton donc je vais rapidement essayer de les acheter là-bas.

    Pour les supers-aliments à la mode, j’ai testé les baies de goji et les graines de chia, mais je ne suis vraiment pas fan, j’ai l’impression que c’est plus un phénomène de mode donc je ne réitérerai pas l’expérience. Je mange aussi exceptionnellement du cacao cru mais je n’en abuse pas, un petit paquet tous les 5-6 mois.
    Le seul truc indispensable pour moi sera les noix de cajou, je les adore tel quel et je m’en sers pour les fromages, les desserts etc.

    Puis quand on expérimente une nouvelle cuisine, on a envie de tout essayer mais après on fait rapidement le tri entre les produits indispensables et les produits de ‘confort’.

    Mais en tout cas en 2016, je vais me pencher encore plus sur la question et peut être aller moins vers la simplicité des courses à Naturalia. Il y a toujours tellement de choses qu’on pourrait faire pour s’améliorer, au moins c’est motivant :)

    • Oui! Carrément :) merci d’avoir pris le temps de répondre! Alors j’ai mangé de magnifiques avocat à Nice mon voisin a un arbre, et l’hiver dernier ma mère nous en a passé, un délice! Pour cette année j’ai un groupement d’achat d’Espagne… Et pour les bananes j’ai vu qu’il y en avait dans le sud ouest, une piste à creuser! Si la société retrouve son bon sens comme les anciens qui faisaient avec ce qu’ils avaient… La spiruline, ben déjà un paquet de 100g Ca peut durer quelques temps vu qu’une cuillère à café par jour est conseillée… Et jai des amis qui produisent de la spiruline vers annot c’est près de Nice! Celle que je consomme est en bâtonnet son goût est bon pas trop fort… 😉 merci encore!

      • J’ai planté un avocat sur ma terrasse, il a bien poussé mais apparemment il faut attendre 10 ans avant d’avoir les fruits lol ! Je suis totalement d’accord avec toi, il faudrait savoir faire avec ce que l’on a. Mon rêve serait d’avoir un jardin en permaculture !

Un petit mot?