un super Flo de paroles…à découvrir vite

0 Flares 0 Flares ×

 On continue à découvrir l’équipe du menu VG du vendredi, avec une super fille (encore…) qui est généreuse en parole pour notre plus grand bien:)

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAFlorence (même si tout le monde dit Flo, surtout en Espagne pour faciliter la prononciation 😉 ) la trentaine vit à Madrid.

 

Si je ne me trompe j’ai créé en mars 2011, Cheekymuffin sur un coup de tête ! Waaaah j’avoue que je n’avais pas calculé avant, ça ne me fait pas rajeunir tout ça 😉

 

Depuis le départ, je fais partie de la petite équipe qui a lancé le menu VG, avec notamment Laetitia qui est toujours là. J’en profite pour dire que si les départs sont toujours tristes, les nouvelles arrivées sont aussi toujours l’occasion de connaître de chouettes personnes qui partagent les mêmes valeurs, chacune apportant sa pierre à l’édifice avec sa personnalité, ses compétences, son point de vue, etc.

Rabbit_winnerTa petite histoire qui a amené à ton choix VG

à l’âge de 11 ans déjà je voulais être végétarienne.

Mes parents m’ont dit « pas question ». Un an plus tard exactement j’ai décrété que j’allais être végétarienne et que ce n’était pas discutable, c’était pour moi une évidence. Ma mère m’a emmenée chez le médecin de famille à cette époque pour lui demander conseil en espérant qu’elle me fasse renoncer à l’idée, et pas du tout, ce médecin qui me connaissait bien était contente comme tout, m’a vivement encouragée tout en insistant sur l’importance de cuisiner pour essayer d’équilibrer au maximum (son père avait lui-même était végétarien et en pleine forme avec 80 ans passés). Puis le parcours a commencé : je ne mangeais pas de viande (jamais fait d’exception sur ce point, ce cap des 12 ans a vraiment été radical). Après j’ai eu plusieurs périodes d’alternance entre manger ou non du poisson. Le lait j’avoue que je n’en ai jamais pris depuis mes 3 ans, je ne le supporte pas et rien que l’odeur qui me retourne l’estomac (sauf si complètement cuit dans un gâteau plein de farine et encore…).

Mon grand problème c’était le fromage !

j’en mangeais des tonnes et des tonnes (on peut encore trouver des recettes sur mon blog car j’ai préféré le laisser intact pour noter l’évolution).

Et puis finalement une prise de conscience de la souffrance de la vache, du veau, etc. (sans compter sur le fait que l’être humain comme tout mammifère n’est pas fait pour absorber des produits laitiers à l’âge adulte…) a fait que la suppression de fromage a été assez facile. Les œufs j’en mange peut-être une fois par mois, évidemment toujours bio.

J’ai ensuite connu la macrobiotique il y a 3 ans et j’avoue que ça m’a convaincue à 100 % (attention la macrobiotique n’est pas « vegan » mais beaucoup sont végétaliens).

 

Tes convictions/idées à défendre…

Bien compte tenu du métabolisme, de la dentition et d’autres facteurs objectifs liés à l’être humain, on ne peut nier que l’être humain est fait pour manger de tout. Mais suivant quelles quantités et dans quelles conditions ? La quantité, même l’OMS le rappelle, doit être l’ingestion de l’ordre de 15 % de protéines. Et les protéines peuvent être aussi bien d’origine animale que végétale. Je me demande pourquoi l’être humain s’est mis à vouloir manger du poisson ou de la viande tous les jours et à chaque repas !!! Quand on y pense, c’est une aberration, mais malheureusement c’est le monde réel.

Moi je suis végétarienne pas forcément par choix mais par nature parce que j’ai une sensibilité qui fait que je serais incapable d’avaler un bout de viande.

Mais j’aimerais demander à ceux qui mangent de la viande ou autres produits animaux de consommer raisonnablement, selon leur réel besoin, en pensant à la survie de la planète dont les ressources sont bel et bien épuisables, à la douleur de l’animal (la poule pondeuse, la vache laitière…). C’est-à-dire, chacun devrait consommer moins et consciemment, acheter uniquement dans les sites d’élevage bio (et les vrais, pas ceux de grande surface…), etc. Bref, l’idée c’est le respect des uns et des autres mais aussi de cette planète qui ne nous appartient pas et sur laquelle nous sommes plusieurs à devoir vivre ensemble (végétaux, animaux, humains…).

Autre idée à défendre : la surtaxe des produits contenant du sucre, ce venin qui est un vrai fléau aujourd’hui. Tant d’analyses scientifiques aujourd’hui démontrant les effets néfastes du sucre et pourtant « ils » continuent à en mettre partout, et quand l’idée de surtaxer pointe son nez, en politique ça dérange…

 

Tu cuisines pour combien ?

Au quotidien principalement pour mon mari et moi, et maintenant également pour ma fille de 10 mois qui commence à pouvoir manger de plus en plus de choses. J’aime aussi beaucoup recevoir, c’est toujours une bonne motivation pour cuisiner même si parfois la cuisine végétale fait l’objet de railleries (mais comme il paraît que qui aime bien châtie bien…) 

Où fais tu les courses ? 

Alors moi je suis la psychopathe des magasins bio. J’achète tout en magasin bio. Ca peut paraître snob mais j’ai une sorte d’allergie aux grandes surfaces (pour moi c’est lié au lobbying, publicité, télévision que je ne regarde jamais notamment pour échapper à tout cela…). Les produits ménagers aussi je les veux de plus en plus respectueux de l’environnement. Les produits cosmétiques… j’en ai réduit le nombre ces dernières années et ce n’est pas plus mal et pareil, en général j’achète du bio.

et tous les combiens ?

Ceci dit pour les courses comme l’eau minérale, le papier de cuisine etc., je fais des courses en ligne 2 fois par mois.

Pourquoi tu n’achètes pas les marques bio des grandes surfaces ?

Parce qu’elles n’ont pas les mêmes exigences et c’est parfois bien de l’arnaque (j’ai l’exemple d’une crème pour les mains que m’avait achetée ma mère en partant d’une bonne attention : je lis la composition et vois que seulement 5 % des composants sont issus de l’agriculture biologique…).

Les marchés j’évite car ce n’est pas parce que c’est local que ce n’est pas bourré de pesticides…

Est-ce que le bio coûte plus cher ?

A long terme je ne pense pas, si l’on consomme avec conscience. Moins de gâchis, et des produits qui ne trompent pas. L’exemple type que je cite souvent c’est le paquet de pistaches. Le bio coûte plus cher mais je sais que j’achète des pistaches et en plus bio avec les garanties associées. Le paquet de supermarché comporte des pistaches comme c’est écrit mais à y regarder de plus près on y trouve de la farine de riz, du sel (raffiné sûrement…), des graisses végétales, etc. Bref, que reste-t-il vraiment des 200 g de pistaches ?!?!

 

Tes aliments chouchous :

Alors comme je suis une grande gourmande j’ai du mal à répondre à cette question. Ceci dit spontanément je dirais le cacao (ou chocolat noir amer), la noix de coco, l’avocat, les olives, le gingembre, les algues en général (bon là en fait j’en ai bien d’autres qui me passent par la tête mais ne vais pas faire une liste exhaustive he he).

 

Ta/tes recettes préférée/s :

En général un bon plat de pâtes tout bête. En plus c’est pratique car des pâtes vegan c’est bien facile à faire ou à trouver et je ne m’en lasse pas, je pourrais en manger tous les jours.

Et bien sûr côté desserts, j’ai beau en essayer d’autres, rien ne peut égaler dans mon cœur et mon estomac un petit dessert au chocolat 😉 Mais cet exceptionnel carrot cake vegan addictif, ou faites vous surprendre par la polenta en sucré avec le coco, figue et poire.

 

Qu’est ce que t’a apporté ton choix d’alimentation VG ?

Ca m’a apporté plein de découvertes… Découvertes d’aliments, de produits cosmétiques, etc. Ca m’a apporté une belle prise de conscience sur le monde dans lequel on vit. Malheureusement cette prise de conscience me rend triste à la fois car quand je vois que les choses ne bougent presque pas, je me sens impuissante et frustrée. Ca m’a également apporté de belles découvertes au plan humain. Par exemple je dois reconnaître que cette équipe du menu VG est franchement sympa!

 

Comment tu t’imagines dans 10 ans ?

J’ai laissé ma profession de juriste au moment où j’ai eu ma fille en me disant qu’il était temps que je me dédie à ce qui réellement me passionnait : la cuisine et la nutrition énergétique. Alors dans 10 ans j’espère en être au stade de donner des consultations, des cours de cuisine, etc. Pour l’instant j’habite à Madrid mais dans 10 ans va savoir où je vivrai, ça c’est un point qui me préoccupe moins car je n’ai pas vraiment de point d’encrage et pense que tout lieu peut apporter de belles choses à découvrir. Florence

Rendez-vous sur Hellocoton !
0 Flares Facebook 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×

3 thoughts on “un super Flo de paroles…à découvrir vite

  1. Flo

    Bien du coup j’ai refait mon gâteau aux carottes jeudi 😉 En modifiant quelques petites choses et c’était encore meilleur, ohhh ! Je vois que j’ai beaucoup parlé mais le pire c’est que je pourrais dire encore plein de choses :) Merci pour cette publication Manon! Besos
    Au fait j’ai essayé de m’inscrire pour recevoir les news de ton blog mais cela n’a pas fonctionné. Regarde stp si tu as un pbm technique ou si ça vient de moi

    • Je pourrais encore lire ta propose, dis nous tout pour le fameaux gâteau! Pour ton problème d’inscription, j’ai encore eu des inscriptions il y a un jour… donc je ne vois pas d’erreur. Je vais chercher, tiens moi au jus (jus de pois chiche, merringué?? hihihi!)

  2. Flo

    Je viens de réessayer et visiblement c’est moi qui m’étais mal débrouillée, c’est bon je suis inscrite hihi

Un petit mot?